Sous Influence #2

Ma toute toute toute première interview réalisée par Tema Beraoud dans le journal de l’EM Lyon : Ça se fête (j’ai l’impression que tout est l’occasion de fêter quelque chose ces temps-ci)

Nota: Vous pourrez retrouver la version chatoyante avec la magnifique mise en page ICI!

*

Auteur en herbe à emlyon

par Tema Beraoud

A toi qui aime plus que tout manier la plume, à toi qui ressens une liaison profonde à l’art de l’écriture, ou tout simplement à toi qui a un projet au coin de la tête sans oser penser qu’il puisse se réaliser… Ségolène Bourlard est la preuve qu’il suffit d’y croire et de s’y mettre pour atteindre ses objectifs. En dernière année à l’EM, elle a publié le mois dernier son premier livre, Sous Influence. Nous sommes allés à sa rencontre, en espérant que son exemple en inspire plus d’un.

Quand as-tu commencé à écrire ton livre et pourquoi ?

Tout a commencé dans un train le 14 Octobre 2016, et j’ai fini le 7 juin 2017, pour être précise (rires). L’élément déclencheur a été la lecture du Goncourt 2016 : “Chanson douce” de Leïla Slimani. C’est l’histoire d’une mère qui découvre en rentrant chez elle que sa nounou, qui avait l’air d’une femme bien sous tout rapport, a tué ses deux enfants avant de tenter de se suicider. Il faut croire que ce roman m’a inspiré le début de mon histoire. Alors que je repensais à ce livre pendant mon trajet de retour à Lyon, la première phrase de mon livre m’est venue : “Emilie n’avait jamais aimé les enfants”.

Ensuite, les mots se sont enchaînés tout seuls, et j’ai quasiment écrit tout le prologue dans le train, sans avoir aucune idée de la manière dont allait se terminer l’histoire.

Tu n’avais donc vraiment pas préparé la trame ?

Pas du tout. Il y avait certes des thèmes que je voulais aborder, mais j’ai été totalement embarquée par l’histoire. J’ai écrit les dix premiers chapitres d’une traite. Ensuite, il y a eu une période où je n’avais ni temps ni l’inspiration (et je pense qu’écrire doit rester un plaisir) donc j’ai un peu laissé ce projet de côté. J’ai aussi lu un livre excellent qui m’a découragée par rapport à la pertinence de mon histoire alors j’ai décidé de faire une pause de quelques mois dans l’écriture. Ceci dit, cela m’a aussi permis de mûrir mon projet, peut-être de manière plus inconsciente.

J’ai ensuite repris le livre lors d’un stage à Bruxelles. J’en ai profité pour me consacrer entièrement à son écriture (trois/quatre heures par soir). Mon objectif était vraiment de terminer le livre avant la fin de l’été.

Que dirais-tu de ton livre à quelqu’un qui n’en a jamais entendu parler?

Je dirais que c’est un thriller psychologique. C’est l’histoire d’un homme qui découvre le corps de sa fille lorsqu’il rentre du travail, à côté de sa femme, Emilie. Cette dernière s’emmure alors dans le silence, laissant tout son entourage sous le choc et dans l’incompréhension la plus totale.

Le livre alterne entre deux timelines : les chapitres “du présent” sur une période d’un an et “flashbacks” de la vie d’Émilie, de ses huit ans au jour du drame, qui nous permettent finalement de comprendre qui elle est, si elle a commis le crime et pourquoi. La timeline du présent montre les points de vue de son entourage qui réagit, chacun à sa manière, à ce qui s’est passé.

J’ai trouvé intéressant d’étudier les différentes réactions possibles face à traumatisme. Ce qui me passionne aussi, du point de vue écriture, c’est de distiller mes indices tout au long du livre, d’ouvrir et de refermer des parenthèses au bon moment pour créer du suspense. Finalement, ce livre m’a aussi permis de mieux comprendre mes personnages : comment une personne a priori normale peut-elle “péter les plombs ?”.

Quelles sont les principales difficultés ?

C’est de persévérer et de croire en son histoire. C’est assez bateau mais il ne faut vraiment pas se décourager dans les moments de doutes. J’avais déjà commencé une histoire auparavant mais je l’avais laissée de côté, peut-être parce que ce n’était pas L’Idée avec un I majuscule. Pour « Sous Influence », je savais dès la première phrase que ça serait un roman et qu’il faudrait que je le termine.

Une autre difficulté est de résister à la tentation de « tout dire » et de se perdre dans trop de personnages (le fameux écueil d’une idée = un personnage). Il est clairement impossible de traiter tous les sujets en un seul livre !

Comment fais-tu pour faire connaître ton livre ?

Déjà, je compte sur cette interview (rires). Je me suis également entourée d’une équipe de « professionnels » puisque c’est assez compliqué d’être objectif face à quelque chose que l’on a fait soi-même.

En ce qui concerne la promo pure et dure, je suis présente sur les réseaux sociaux (Facebook et Twitter) et sur mon blog de Critiques Littéraires (Le Petit Crayon). Les blogueuses sont assez prescriptrices donc c’est une piste à ne pas négliger !

Raconte-nous le processus que tu as suivi pour être publiée.

J’avais vu sur mon fil d’actualité le concours de Librinova (agent littéraire). Il fallait écrire une histoire sur le thème “Faits divers et histoires diverses”. Je n’ai pas vraiment réfléchi et j’ai participé avec la version que j’avais finie quelques jours auparavant. Je ne m’attendais pas du tout à gagner et en Septembre, notification Facebook : “Vous avez gagné le premier prix”. C’était juste dingue, surtout que j’avais écrit beaucoup plus que le nombre maximum de mots autorisés ! Comme quoi, c’est bien d’être un peu culotté dans la vie !

Librinova va donc publier mon livre en version numérique le 25 novembre 2017 et le deal est qu’ils pourront me trouver un éditeur (pour la version papier) si j’arrive à faire 1 000 ventes dans les dix-huit mois suivant la publication.

A part ça, qui est Ségolène Bourlard ?

Rien de très original, parcours classique prépa/emlyon. Ce qui l’est moins en revanche c’est que je souhaite travailler dans l’édition (#cohérence !). Même si j’ai eu un parcours assez atypique avec mes stages, je crois qu’il est essentiel de rechercher dans sa vie pro quelque chose qui nous passionne plutôt que de suivre les voies toutes tracées. On aura bien le temps de s’ennuyer plus tard, non ?

En ce qui concerne mes projets littéraires, un livre c’est bien, deux livres c’est mieux. Je compte bien attaquer le deuxième dès que j’aurais assez de temps pour m’y consacrer.

 

 

 

Publicités

Sous Influence #1

couv_book_definitive

SynopsisV2

Hugo et Émilie incarnent le couple parfait aux yeux de leurs proches, jusqu’au jour où Émilie perd pied, jusqu’au jour où Hugo rentre chez lui pour découvrir le cadavre à la bouche encore barbouillée de chocolat de sa fille.
Après tout, Émilie n’avait jamais aimé les enfants…
C’est une longue descente aux enfers qui s’amorce. Emilie, tiraillée entre innocence et culpabilité, replonge dans ses souvenirs et sombre doucement dans la folie. Son entourage, sous le choc, hésite entre déni et recherche de la vérité. Comment Emilie a t-elle pu en arriver là ? Quelle faille pourrait expliquer ce terrible basculement ? Personne ne semble avoir la réponse… Mais peut-être qu’IL sait ?

Lauréat du concours Librinova 2017 « Faits divers et histoires diverses ».

Trailer

MonavisV2

Il y a quelques mois, j’ai ouvert un document Word et j’ai écrit les premiers mots de ce qui constituerait un jour Sous Influence. Je ne pensais pas que je serai embarquée à ce point par l’histoire. Le fait d’être seule, face à une feuille vierge, face à un univers de possibilités est terriblement grisant. Alors j’ai écrit, au Starbucks pour le cliché, dans mon lit avec mon ordi sur les genoux à des heures improbables, pendant les pauses entre deux cours de market. Et puis j’ai mis un point final à l’histoire. Ce fichier était destiné à vieillir dans mon ordinateur jusqu’au jour où je suis tombée sur ce concours, presque par hasard, organisé par Librinova. Le sujet: « Faits divers et histoires diverses ».

J’ai participé et envoyé mon texte sans vraiment y croire. Et il y a eu ce fameux mail deux mois plus tard : Vous avez gagné le premier prix. Vous avez remporté la publication de votre livre. Petit shot de réalité, ce n’est plus juste moi et mon Word. Ce n’est plus uniquement un Word, c’est un livre en devenir.

Écrire un roman, c’est un de ces projets qui avait toujours été dans ma check-list de vie et même si ce n’est pas le livre de la décennie, même si ce n’est qu’un premier roman, je suis tout de même fière d’avoir pu mener mon idée à terme. On a tous des rêves un peu fous et voilà, si j’ai un conseil à vous donner à mon tour c’est de vous lancer ! Si on s’en donne les moyens, on peut y arriver et je vous assure que ce sentiment, une fois la tâche accomplie, est juste incroyable. Alors, comme le dit Shonda Rhimes:

Don’t be a dreamer be a doer

*

Je sais bien que l’on n’est pas aux Oscars mais je tiens tout de même à remercier l’équipe de Librinova (particulièrement Laure, Charlotte, Anais et Ophélie) pour leur réactivité, leur dynamisme et leurs précieux conseils. Pour tous ceux qui veulent se lancer dans l’auto-édition => Librinova est un bon plan je vous assure. Merci également à Paul Ivoire (un des membres du jury du concours) pour sa relecture et merci à la dream team constituée par Justine Coppeaux (éditrice), Clémentine Guyot (correctrice) et Cyntia Bertacchini (graphiste, auteure entre autre du teaser !) pour leur amitié et leur professionnalisme, pour avoir supporté mes appels et messages hystériques à des heures improbables pour respecter les deadlines et répondre à mes questions existentielles. N’hésitez pas à me contacter si vous voulez leurs coordonnées pour vos projets pro (elles sont toutes les trois sur LinkedIn!).

Et enfin, merci à tous ceux qui ont cru et continuent à croire en ce projet : Particulièrement Delphine (pour avoir consciencieusement lu chaque chapitre dans sa première version qui n’était pas transcendante), Caroline (et son enthousiasme qui m’a toujours motivé à continuer lors des moments de doute), Youmelle (pour ta bonne humeur), Marine (pour m’avoir toujours encouragée et avoir cru en cette histoire), ML, Momo, Julie, Marie, Inès, Elodie, Anne-So, les petites zouz des stages en édition et la préférée (Juliette :P).

EnconclusionV2

Voilà, c’est assez compliqué de parler de manière objective de cette histoire, je préfère ne pas vous spoiler, mais j’espère en tout cas que le teaser vous a donné envie de découvrir Sous Influence et d’en parler autour de vous !! (oui oui l’espoir fait vivre). Pour celles et ceux d’entre vous qui sont blogueurs et qui souhaiteraient que je leur envoie les premiers chap, n’hésitez pas à me contacter en MP sur la page Facebook auteur ou en commentaires 🙂

#SousInfluence est disponible à 3,99€ depuis le 13/11 en pré-commande sur Kobo et Amazon 🙂


Editeur : LIBRINOVA
Date parution : 25/11/17
ISBN : 9791026213543
Nb de pages : 387 pages