L’Aquarium – Ségolène Bourlard

COVER_THUMB-4971

SynopsisV2

« Plus j’y réfléchissais, plus j’étais convaincue que j’avais trouvé LE mot. L’aquarium. On était enfermés, dans un bocal, presque coupés du monde extérieur. Observés, épiés comme des bêtes curieuses, avec le nom de nos petites maladies sur un écriteau à côté du bocal. Nous étions un bel aquarium cela dit, parce que chaque poisson était différent, majestueux dans sa singularité. Oui. J’aimais bien cette idée d’aquarium. Thomas continuait à chercher LE mot, mais moi je l’avais trouvé. »

MonavisV2

Difficile de donner son avis sur son propre livre hein? Surtout dans ce cas si particulier où il s’agit d’un témoignage (qui prends cependant la forme d’un roman où les noms ont été changés bien évidemment). L’idée était, au-delà du partage d’expérience, de montrer ce qui se passe réellement en HP et d’alerter sur les dérives trop nombreuses et inacceptables à notre époque. Mais le ton reste rigolo et second-degré pour compenser les glauqueries que je raconte.

*

« L’aquarium » n’est pas juste un egotrip (même s’il y a un peu de ça). J’ai écrit à la première personne parce que je voulais dire quelque chose d’important et pour moi ça devait passer par la vérité, un récit authentique. Je pense chaque mot, chaque virgule que j’ai pu écrire. Pour autant je n’ai pas trop évoqué les histoires des autres, pas parce qu’elles étaient d’un intérêt moindre mais par respect par rapport à ce qu’on a pu me confier tout simplement. C’est pas des histoires pour moi, me dire qu’on a pu faire ça à des personnes auxquelles je tiens (ou même à n’importe qui!) ça me mets dans des états pas possible.

Il faut que les politiques fassent quelque chose. Ca peut pas continuer.

Vous savez c’est étrange. Quand on entends aux infos ces histoires de guerres, de faits divers… Ca parait tellement abstrait, n’est-ce pas? On a du mal à concevoir que ce sont de vraies personnes qui sont maltraitées comme ça. J’avais presque plus d’empathie envers les personnages de romans parce qu’ils étaient plus réels à mes yeux, plus incarnés. Et puis j’ai rencontré toutes ces personnes à l’hôpital avec ces passés horribles. Je les aies écoutées. Vraiment. Sans jugement. Juste écoutées. Et j’ai compris : on a échoué. La société échoue avec ses « malades ». On est tellement dans une logique de rentabilité et de profit que dès qu’une personne n’est plus « productive et utile » on la fout de côté. On l’enferme bien loin de la société pour la cacher et se débarrasser du problème. Surtout pas de justice, d’écoute ou d’humanité. Rien.

Moi je veux qu’on incarne leurs histoires à tous ces gens. Je veux que la société réalise ce qu’il se passe. Qu’on arrête de dire « les fous » (la plupart sont juste traumatisés et trop lucides sur la nature humaine, qui est assez dégueulasse il faut le dire). C’est très cheesy comme discours mais avoir été témoin de ces maltraitances et humiliations… Qu’on retire aux gens leur dignité comme ça… Peut-être que je suis trop sensible mais je peux pas vivre en sachant qu’on torture impunément des gens et on nie leurs droits fondamentaux.

Enfin voilà. Si ce n’est pas moi (et ça ne sera sûrement pas moi, je suis réaliste!), j’espère que quelqu’un arrivera un jour à porter ces messages haut et fort et à défendre ce que je considère comme la base quand même. C’est lamentable qu’on en soit encore là à notre époque dans une société soi-disant « évoluée ». A devoir militer pour qu’on ne maltraite pas les gens. La situation actuelle ne me convient pas du tout, composer avec (et donc être complice par défaut) est hors de question. J’ai atteint ma limite. Donc si je dois passer ma vie à faire que ça change, c’est exactement ce que je compte faire.

Pour autant j’aime toujours autant écrire et lire des histoires et les thrillers tordus avec des personnages un peu psycho, disons que j’explore le côté tordu / malsain des relations humaines (je trouve ça passionnant ces histoires de manipulations en amitié/amour qui virent au drame ^^). Ecrits que l’on retrouvera avec le prochain livre #teasing #Alphabétiqueduhasard

EnconclusionV2

Voilà, c’est assez compliqué de parler de manière objective de cette histoire. Pour celles et ceux d’entre vous qui sont blogueurs et qui souhaiteraient que je leur envoie les premiers chap, n’hésitez pas à me contacter en MP sur la page Facebook auteur ou en commentaires 🙂

#LAquarium est disponible en version papier et numérique sur les sites de vente comme Amazon ou dans les librairies partenaires de Librinova ! Let’s join the fight !


Editeur : LIBRINOVA
Date parution : 2019
ISBN : 9791026230144 (version papier)
Nb de pages : 210 pages

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s