La ballade de l’enfant-gris – Baptiste Beaulieu

ballade

SynopsisV2

C’est l’histoire de Jo’, jeune interne en pédiatrie à la personnalité fantasque, à qui tout sourit.
C’est l’histoire de No’, un petit garçon de sept ans attachant et joueur, qui est atteint d’un mal incurable et ne comprend pas pourquoi sa maman ne vient pas plus souvent le voir à l’hôpital.
C’est l’histoire de Maria, une mère secrète, qui disparaît à l’autre bout du monde au lieu de rester au chevet de son fils.
Un matin, dans la chambre de l’enfant, survient un drame qui lie à jamais le destin de ces trois êtres.
Jo’ devra tout quitter pour partir sur les traces de Maria et percer ses mystères.

Inspiré par le choc ressenti lors de la disparition de l’un de ses jeunes patients, l’auteur livre une quête initiatique et poétique, semée de recoins obscurs qui s’illuminent. Un magnifique troisième roman, porté par des personnages profondément humains.

MonavisV2

En un mot j’ai adoré. Je pourrais m’en tenir à ça mais blog oblige je vais tenter d’être un minimum explicite.

Ce roman est un récit qui suit deux temporalités séparées par La déchirure (la mort de No’). Il y a une alternance entre les chapitres « après la déchirure » et les chapitres comptes à rebours « à l’hôpital X jours avant la déchirure ».

La déchirure on n’en parle presque pas. L’important c’est ce qu’il y a avant, c’est ce qu’il y a après. Et pourtant elle plane comme une menace inévitable sur les personnages. Jo’ le personnage principal, est un jeune interne en médecine de 24 ans qui s’attache progressivement à No’, un enfant-gris, un enfant qui souffre d’une maladie de sang, que la mère Maria ne vient presque jamais  voir à l’hôpital.

Pourtant elle est là Maria, comme un fantôme, elle aussi au chevet de son fils. Elle est là et elle couche sur le papier son histoire, les mots qu’elle n’a pas su lui dire. Elle lui raconte son histoire de femme, son histoire de mère, sa difficulté à assumer sa maternité et sa peur de blesser cette petite chose si fragile qu’elle a mise au monde.

J’aurais voulu que quelque chose arrivât, un acte fondateur, éclatant, indubitable. Me sentir « être mère ». Un contrat, une voix divine, une injonction, n’importe quoi qui rendît mon intronisation incontestable. J’aurais voulu éprouver ce que je n’éprouvais pas : l’attachement, l’amour immodéré, l’évidence et l’instinct maternels, seulement rien n’arrivait. J’attendais, pleine d’espoir. Je te fixais, je te trouvais beau, ça oui, mais c’était tout, et ce n’était pas assez.

Tout le monde la juge sévèrement cette mère indigne qui n’est même pas là auprès de son fils pour ses derniers moments. Tout le monde. Même Jo’. Surtout Jo’.

Pourtant après la déchirure, lorsqu’il s’apercevra que le fantôme de No’ est toujours là et le suit comme son ombre, Jo’ est pris d’une intuition. Il faut qu’il retrouve Maria et qu’il lui rende son fils. Il met alors sa vie entre parenthèse (son internat, sa copine qui n’en est plus vraiment une, sa famille) pour partir dans une folle aventure. Ses voyages le mèneront jusqu’à Rome et Jérusalem, sur les traces du passé et du présent de Maria, toujours accompagné du petit fantôme muet de No’ qui communique avec lui en écrivant sur une ardoise…

EnconclusionV2

Un livre dont le souvenir me suivra longtemps, comme un fantôme. J’ai réellement été touchée par ce livre, poétique et sincère, pourtant je ne m’y attendais pas du tout. L’écriture y est légère, drôle, pleine de cynisme et d’autodérision même si l’on sait que la fracture approche, irrémédiablement. Une écriture à la fois légère et profonde. On n’en sort pas indemne et c’est pour moi la caractéristique principale d’un bon livre. Merci à l’auteur.

Nota Bene A lire assis dans un avion côté hublot en écoutant « Sail » – Awolnation

Ma note :

quatresurcinq


Editeur : MAZARINE
Date parution : 28/09/16
ISBN : 9782863744444
Nb de pages : 416 pages

Publicités

6 réflexions sur “La ballade de l’enfant-gris – Baptiste Beaulieu

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s